A PROPOS

Le projet SOS Lemurs a été financé par IUCN Suisse – SOS (Save Our Species) .

 

 

Ce projet s’intitule «Application de la Loi pour la Lutte contre le trafic illégal des Lémuriens de Madagascar dans la Région de DIANA ». Il va renforcer la coopération et la responsabilisation des parties prenantes pour la traque, les arrestations et l’application de peines sévères et exemplaires à l’encontre des trafiquants des lémuriens

OBJECTIF GLOBAL

Rendre effectif les engagements et les capacités citoyennes d’appliquer les lois sur la protection des lémuriens pour leur conservation effective «Citoyens et communautés locales engagés pour faire face aux enjeux de la protection des lémuriens, renforcés et capables d’appliquer effectivement les lois sur la protection des espèces»

 

AXES D’INTERVENTION

Un accompagnement transversal par :

– La dissémination de messages de plaidoyer et une communication pour le grand public, à haut-niveau et auprès des missions diplomatiques afin de dissuader la corruption et les trafics d’influence ;

– Une implication des communautés dans la justice environnementale à travers l’accès à l’information, l’accès au droit et la participation publique ;

– Des actions pour faciliter la prise de responsabilité des citoyens, pour développer la culture de dénonciation et pour promouvoir le contrôle citoyen ;

– Des structures pour renforcer la répression et l’application de la loi contre les trafics illicites des Lémuriens.

Un suivi rigoureux au niveau de la chaîne d’application de la loi contre le trafic : justice –sécurité des ressources – investigation et consommation effective des peines

 

DOMAINES D’INTERVENTIONS

Assurer la durabilité des Biens Publics Mondiaux (BPM) basés sur les écosystèmes dontApprovisionnement en eaux – Sécurité alimentaire – Biodiversité – Résilience climatique ;

Assurer la promotion de la dimension GENRE ET INCLUSIVITÉ : engagement, amélioration de la situation des femmes et des groupes vulnérables sur la gestion des écosystèmes et de la biodiversité

 

Zones d’intervention

Dans la Région de DIANA

Réserve Spéciale d’Analamerana (34.700Ha) à cheval entre la région DIANA et la région SAVA

Aire protégée d’Andrafiamena (74 606 Ha) dans la Commune d’Anivorano Nord entre les Districts d’Ambilobe et d’Antsiranana II 

Aire protégée (6 091,59 Ha)  Montagne des Français dans les Communes de Sadjoavato, d’Ankorangana et de Mahavanona, à 15km au Nord de la province d’Antsiranana

Partenaires de mise en œuvre

Au niveau national :

–        Alliance Voahary Gasy,

–        le Groupe d’Etude et de Recherche sur les Primates (GERP) de Madagascar,

–        l’Association des Journalistes Environnemental (AJE).

Au niveau de DIANA:

–        ONG SAGE (Service d’Appui à la Gestion de l’Environnement)

–        ONG FANAMBY

Bailleurs

IUCN Suisse

Save Our Species (SOS)

BÉNÉFICIAIRES DIRECTS

Gestionnaires d’Aires Protégées – Promoteurs au niveau des sites d’intervention ;

Services Techniques Déconcentrés (STD) – Mairie, chef Fokontany, Cantonnement forestier ;

Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD) – Services forestiers et Instance de justice au niveau district et région ;

Communautés de base – VOI et CoBa légalement constitués au niveau des sites ;

Ministères au niveau national (Ministère de l’Environnement et de Développement Durable – Ministère de la Justice – Forces de l’ordre)

ESPÈCES MENACÉES CIBLÉES

Ankomba Joby – Propithecus perrieriEn danger critique

Hay-Hay, Aiay- Daubentonia madagascariensisEn danger 

Ankomba, Gidro- Eulemur coronatusVulnérable

Fitsidika- Lepilemur septentrionalisEn danger critique